Conseil général La Grande Béroche

Rapport sur la stratégie forestière (22.10.2018)

Conseil général, séance du 22 octobre 2018

Rapport sur la stratégie forestière

Notre groupe remercie le Conseil communal et ses services pour ce rapport très complet et bien documenté.

Ce rapport démontre bien que la fonction de la forêt ne s’arrête pas à sa dimension économique (à savoir exploiter son bois) mais que les fonctions, sociales, de protection et de maintien de la biodiversité sont aussi essentielles.

Lorsqu’on s’interroge sur le rôle de notre stratégie forestière il ne faut pas se limiter à considérer l‘excédent de dépenses qui figure chaque année dans nos comptes et budget. Les services rendus à la population au niveau des prestations sociales de la forêt (promenades, aires de pique-nique, piste-Vita…) ne sont pas chiffrés mais sont d’une grande valeur. Il en est de même de la protection que la forêt nous offre contre les glissements de terrain et autres menaces naturelles, sans parler du rôle de préservations de la biodiversité. Or, les entreprises privées n’interviennent pas pour ces trois aspects, il est dès lors important que le service forestier communal soit maintenu, voire renforcé.

Notre groupe serait favorable à la proposition 2bis, c’est-à-dire de maintenir le service actuel et l’engagement d’un-e forestier-bûcheron supplémentaire. La commune effectuerait ainsi le 60% des travaux forestiers et les entreprises privées le reste. Mais en commission, nous nous sommes ralliés en faveur de l’option 2 ce qui a permis d’aboutir à une unanimité. La commission forêt et rives qui a siégé avec la commission technique, a souhaité qu’un réexamen de la situation soit fait dans une année pour éventuellement aller dans la direction de l’option 2bis, ce qui nous semble être une position raisonnable.

Nous voterons donc en faveur de l’option deux.

Veronika Pantillon

Merci de partager
Conseil général La Grande Béroche

Motion : « Évacuation des eaux usées à la buvette de la plage à la Pointe du Grain » (22.09.2018)

Conseil général. Motion du 22 septembre 2018

« Évacuation des eaux usées à la buvette de la plage à la Pointe du Grain »

La presse a évoqué cet été le changement de locataire à la buvette de la Pointe du Grain. Ce changement se fera en même temps qu’une rénovation durant l’hiver pour permettre la pérennisation de l’exploitation légère de la buvette. Cette autorisation sera soumise au SCAV pour approbation. Outre l’aspect de l’hygiène, notre groupe politique est sensible à l’évacuation des eaux usées qui d’après la presse semble poser problème. Nous citons :

« L’endroit ne connaît aucune évacuation des eaux usées. «Tout part dans un puits perdu», affirme Baillod, en précisant que «le problème ici, ce sont les écoulements.» Les eaux sales de la cuisine s’infiltrent dans le sol. La benne à ordures n’est pas loin non plus. Puis, tout est vieillissant, sinon en manque flagrant d’entretien. » (Article paru dans ArcInfo.)

Nous demandons au Conseil communal d’étudier les pistes à une évacuation des eaux usées respectueuse de la nature et facilement réalisable.

Bien que le règlement de la commune prévoie qu’en cas d’acceptation d’une motion, cette dernière doit être traitée par le Conseil communal dans le délai d’une année, nous insistons sur le fait que ce problème doit, de par sa nature, être réglé avant l’ouverture printanière de 2019. Nous nous permettons de rappeler au Conseil communal qu’en signant un contrat de bail, il doit mettre à disposition des locaux salubres et exploitables

Notre groupe sera également sensible à l’utilisation de produits chimiques dans ce lieu – une utilisation de tels produits ne doit en aucun cas être tolérée au vu de la proximité du lac.

La Pointe du Grain est un écrin de notre Grande Béroche et sa buvette participe à l’accueil des touristes, de nos habitantes et habitants.

Nous vous demandons, Mesdames les conseillères générales, Messieurs les conseillers généraux d’accepter cette motion pour que la buvette de la Pointe de Grain redevienne un endroit de détente Grandeur Nature.

Signataires :
Arvind Shah
Sylvie Noirat
Sera Pantillon
Veronika Pantillon
Michèle Tenot-Nicati

 

La motion a été acceptée à l’unanimité par les membres du Conseil général le 22 septembre 2018

Merci de partager
Conseil général La Grande Béroche

Motion, Groupe des Verts « Energies renouvelables à la buvette de la Pointe du Grain » (22.09.2018)

Motion, Groupe des Verts, 22 septembre 2018

« Énergies renouvelables à la buvette de la Pointe du Grain »

Le changement de locataire de la Pointe du Grain est l’occasion de se poser des questions et de s’autoriser certains projets. La Pointe du Grain est un endroit idyllique, tranquille et qui mérite notre attention.

Notre groupe trouve particulièrement déplacé le groupe électrogène fonctionnant au diesel qui, outre de polluer, produit des nuisances sonores considérables.

En 2018, nous avons à notre disposition des ressources renouvelables pour alimenter ce genre de lieu retiré. Les expériences dans les alpages ou les cabanes de montagne démontrent qu’une autonomie énergétique est accessible.

Nous demandons donc au Conseil communal d’étudier les pistes pour n’utiliser que des énergies renouvelables pour alimenter la buvette de la Pointe du Grain.

Notre groupe est conscient qu’une motion acceptée peut se traiter dans un délai d’un an. Toutefois nous serions favorables à ce que ces pistes soient envisagées durant l’hiver afin que les prochains locataires puissent, dès le début de leur bail déjà, avoir accès à une alimentation énergétique respectueuse de l’environnement.

La Pointe du Grain est un écrin de notre Grande Béroche et sa buvette participe à l’accueil des touristes, de nos habitantes et habitants.

Nous vous demandons, Mesdames les conseillères générales, Messieurs les conseillers généraux d’accepter cette motion pour que la buvette de la Pointe de Grain redevienne un endroit de détente Grandeur Nature.

Signataires :
Arvind Shah
Sylvie Noirat
Sera Pantillon
Veronika Pantillon
Michèle Tenot-Nicati


Conseil général de La Grande Béroche le 22 octobre 2018

Motion « Énergies renouvelables à la buvette de la Pointe du Grain »

Développement

Madame la présidente, Mesdames et Messieurs,

La pointe de grain est un petit joyau, un petit bout de la rive du lac resté intact et naturel. La belle saison, elle attire les promeneurs et baigneurs loin à la ronde. Mais actuellement un gros point noir noircit ce tableau idyllique : la génératrice au diesel utilisée pour produire l’électricité nécessaire pour faire marcher la buvette. Le bruit mais aussi la pollution de l’air causé par cet engin est inadmissible. Une telle installation ne doit plus être cautionnée au 21e siècle. La stratégie énergétique 2050, accepté par le peuple suisse l’année passée à plus de 58% et même à presque 70%pour notre canton prévoit le recours accru aux énergies renouvelables et le renoncement progressif aux énergies fossiles.

Le changement de bail est un très bon moment pour mettre les installations de la buvette au goût du jour.

Nous sommes allés voir sur place et il y a un endroit entre les arbres où il y a assez d’ensoleillement pour installer 20 à 30 m2 de panneaux solaires. Une batterie au lithium-ion permettrait de faire le joint en cas de quelques jours couverts. Les panneaux pourraient être installés sur un couvert qui pourrait aussi offrir une protection à quelques tables en cas de fort ensoleillement ou en cas de pluie passagère.

Il est à noter qu’il existe d’excellents produits fabriqués en Suisse qui pourraient parfaitement convenir du fait de leur légèreté et qui éviteraient ainsi de devoir construire un couvert trop conséquent et onéreux.

Nous nous tenons naturellement à disposition du CC pour la réalisation de ce projet, en particulier  M. Arvind Shah, professeur en technologies solaires qui est excusé à la séance de ce soir.

Nous vous prions d’accepter cette motion qui permettra à notre commune de respecter mieux l’endroit de rêve qui est la pointe de grain et de faire un pas de plus dans un avenir renouvelable.

Veronika Pantillon, groupe des Verts

 

La motion a été acceptée à l’unanimité par les membres du Conseil général le 22 septembre 2018

Merci de partager