Blog-ancien

Assemblée de délégués des musiques neuchâteloises

Monsieur le Président,
Chers déléguées
Chers invités

C’est avec un très grand plaisir que j’ai donné suite à l’invitation de votre président à cette assemblée et l’en remercie.

En tant que présidente du Grand Conseil, je vous transmets les salutations du législatif de notre canton.

Lorsque j’ai été élue présidente, je me suis fixé comme but d’essayer de rapprocher le politique et la société civile. Le dialogue entre les acteurs politiques et les personnes qui s’engagent est primordial. La politique n’a pas toujours une bonne image auprès du public et je le regrette, d’autant plus que la politique est intimement liée aux citoyens. C’est la politique qui fixe les règles et façonne notre monde tel que nous souhaitons le vivre. Il vaut donc la peine de s’y intéresser, d’aller voter, d’aller élire et de prendre conscience de la chance que nous avons, en Suisse, d’avoir notre démocratie directe.

En acceptant de devenir Présidente du Grand Conseil, on accepte, de facto, de répondre favorablement à la grande majorité des invitations que l’on vous adresse. Cela implique entre trois et quatre représentations par semaine. Et si comme moi, vous êtes d’une nature curieuse et que vous aimez les contacts, c’est la chance extraordinaire de découvrir quantité de personnes fantastiques. Des gens qui comme vous, par leurs activités, pour la grande majorité bénévolement, font vivre les communes, les cantons, notre pays.

Je tiens donc à vous féliciter pour votre engagement pour votre canton, pour votre engagement pour la musique et pour faire aimer la musique notamment auprès des jeunes. Notre canton est enrichi par la présence de toutes ces associations dont la vôtre fait partie !

Les fanfares de ce canton remplissent un rôle important au niveau de la formation musicale des jeunes. Grâce à elles l’accès à la musique est facilité et n’est pas uniquement réservé à une élite.

On dit que la musique adoucit les mœurs. J’en suis convaincue !

J’ai été enchantée par le discours de tout à l’heure de M. Jaccard, directeur du conservatoire neuchâtelois. Comme il l’a si bien dit : Neuchâtel est un canton novateur ! Le partenariat entre les musiques (fanfares, harmonies etc) et le conservatoire est une spécialité de notre canton. Les autres cantons suisses peuvent s’inspirer des idées neuchâteloises.

Ma voisine de ce matin, Mme Martine Jacot, présidente de l’association cantonale de gymnastique m’a soufflé qu’il en est de même au niveau de la gym : là aussi notre canton passe pour être innovateur. Soyons donc fiers de notre canton et son côté progressiste !

En cherchant des proverbes sur la musique on trouve des choses intéressantes. Petit florilège :

  • Victor Hugo : La musique c’est du bruit qui pense.
  • Emmanuel Kant : La musique est la langue des émotions.
  • Platon : La musique donne une âme à nos cœurs et des ailes à la pensée.
  • Luciano Pavarotti : Vous n’avez pas besoin d’un cerveau pour écouter de la musique.
  • Shakespeare : La musique est l’aliment de l’amour.
  • Paul Carvel : la musique mérite d’être la seconde langue obligatoire de toutes les écoles du monde.

J’aimerais rebondir sur cette dernière citation avec laquelle je suis tout à fait d’accord. Malheureusement bien trop souvent les heures de musique sont supprimées des grilles horaires pour faire de la place à des heures supplémentaire de math, français, allemand, bref des branches considérées comme « utiles » !! Je doute que ce choix soit opportun et des récentes études menées dans différents pays me confortent dans cette idée :

Une recherche emblématique est celle conduite par en 1993 en Californie et qui a mis en évidence « l’effet Mozart ». Les résultats montrent que des étudiants obtiennent de meilleures performances aux tâches de raisonnement spatio-temporel après avoir écouté une sonate de Mozart pendant dix minutes.

Une autre étude, française, traite de l’Influence bénéfique de l’apprentissage de la musique sur la perception des syllabes chez les enfants dyslexiques.

Plusieurs études ont par ailleurs montré que différentes structures cérébrales sont généralement plus développées chez les musiciens que chez les non-musiciens.

Faisons donc de la musique, écoutons de la musique, vivons en musique ! 

Je vous dis un grand merci et vous souhaite une très belle journée !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *